Apprendre pour servir, servir pour apprendre.

Pour la première fois dans ma vie, avec ce que nous vivons aujourd’hui, je n’ai pas de réponses à donner à mes enfants. Au même titre qu’eux, comme nous tous, nous vivons un “extra hors de l’ordinaire”. Aujourd’hui aucun de nous peut offrir une réponse toute faite sur la suite des choses. Pour la première fois, j’ai ce sentiment que nous sommes tous sur un même pied d’égalité. Qu’adviendra-t’il demain? Aucune idée. Je sais quand même une chose, c’est qu’aujourd’hui, nous avons tout à bâtir.

Je suis de ceux qui croient que nous sommes ici pour une raison: APPRENDRE et SERVIR. Depuis quelques jours, j’ai été foudroyé par un livre d’André Harvey. Voici l’histoire de ma relation avec ce livre.

Merci à mon ami Gaétan Desruisseaux pour cette suggestion de lecture.

Apprendre avant de servir.

J’ai un bon ami, nous l’appelons Monsieur Peanut. C’est un homme généreux et avec une grande écoute. Lorsqu’il est présent dans son commerce, une courte intrusion est absolument impossible. Avec lui, le temps s’arrête. Mes provision vont toujours au delà des noix et des huiles de toutes sortes. Je fais également provision de mon âme. On discute, on s’écoute, on partage, on rit, on pleure…on grandit. Chaque fois je sors de ce petit commerce ému. Cet homme à une histoire fabuleuse. Si un jour vous passez dans son commerce ouvrez votre âme. Vous ne serez pas déçu. Un bon jour, tout en achetant des amandes chez lui, j’ai partagé mon histoire. Sans entrer dans les détails, en voici les grandes lignes.

Mon plus grand obstacle…le pardon.

Depuis quelques années, je vit un énorme conflit avec mon père. Suite à la révélation d’une histoire cachée pendant 40 ans, Je me suis senti trahi et manipulé. Avant ce choc, je croyais être une personne qui pardonnait facilement, mais pour la toute première fois j’étais devant l’irréparable. Les schèmes, sur les fondements de ce qu’est un bon père de famille, venait de s’effondrer. Du jour au lendemain j’étais anéanti. Ses enseignements n’avait plus aucune valeur. J’étais aigrit et choqué, de découvrir le vrai visage de mon père. Le poids éhonté devenait de plus en plus lourd à mesure que je connectais avec lui. Le sac à dos de ma vie devenais de plus en plus insupportable à mesure ou j’accumulais des cailloux de la colère, de la honte et de l’incompréhension. Un jour, j’acceptai après les multiples recommandations de ma femme d’aller chercher l’aide d’un psychologue.

Ces visites ont été pour moi un moment propice et important pour fouiller dans mon sac à dos et contempler chacune des pierres que j’avais moi-même inutilement accumulés. Après plusieurs visites, j’ai fait un beau ménage et j’ai allégé mon sac à dos.

À la mesure de mes visites, chacune des roches était déposé au sol. Cette expérience m’a fait découvrir une nouvelle utilité. Je décidai d’en faire une nouvelle voie, que j’appelle aujourd’hui le chemin de l’expérience. Pour une des première fois depuis quelques années, j’avais enfin l’impression d’avancer pour devenir une meilleure personne. Mon psychologue fut un éphémère partenaire. Après un certain temps je dû me débrouiller et travailler davantage avec autonomie. Dans ma quête de vérité, je vivais encore cette grande difficulté. Bien que je devenais de jours en jours une meilleure personne, il y avait un cailloux que je n’arrivais pas retirer de mon sac et qui ralentissais ma progression. En vérité, je parvenais toujours pas à pardonner à mon père.

Suite à mon partage, mon ami Gaétan me proposa d’acheter ce livre l’Ultime Pardon…l’Ultime Passage. Ce que je fit. Je ne ferai pas ici de résumé de l’histoire. À vous de le lire. Encore une fois j’avais fait appel à mon intuition en demandant à l’univers de m’aider à trouver le moyen de pardonner à mon père une bonne fois pour toute. Mon ami a répondu à mon appel. J’ai appris l’essence même du pardon et l’utilité sur notre planète. J’ai appris que le pardon devenait nécessaire pour évoluer et que de surmonter la rancune venait du même coup me libérer de ce gros cailloux qui demeurait dans mon sac. Si vous vivez vous aussi une difficulté à pardonner, je vous recommande à mon tour d’acheter ce livre. Ma seconde recommandation est de vous ouvrir à l’expérience de cette lecture tout en vivant l’expérience du non jugement. Ma troisième recommandation est d’encourager l’achat local et d’aller vous le procurer chez votre libraire le plus proche et pourquoi pas, allez rencontrer Monsieur Peanut en personne.

Aucun achat requis, détails en magasin.

Dans ces yeux, j’ai appris à avoir un nouveau regard sur mon père. Merci papa. Pardonner ta souffrance m’a permis de me pardonner à mon tour pour toutes les choses que j’ai pu faire et dit à ton sujet. Je t’aime papa.

Servir pour apprendre davantage.

Maintenant libéré du fardeau que je m’étais moi-même imposé et étant en paix avec mon père, je découvre tout le potentiel d’évolution dont je dois utiliser pour servir autrui. Car pour servir il faut à tout pris être bienveillant. Je n’ai certainement pas toutes les réponses à vos questions est c’est tant mieux ainsi. En m’entourant de bonnes personnes, par la méditation, par la l’écriture et par mes conférences, je vais encore apprendre des autres pour évoluer et servir davantage. On revient à l’essentiel: Plus on donne plus on reçoit. #lechangementcestvous

Aujourd’hui et maintenant je suis conscient que je suis témoin d’un grand changement. Je suis disposé pour apprendre son utilité et pour servir davantage. J’ai compris ma véritable utilité sur cette terre. Je sais toujours pas exactement où je vais. L’important n’est pas d’être dans le connu mais bien de vivre pleinement dans le mystère. Présentement je suis très bien servi. Soyons optimistes. Vive l’intuition.

Publié par Mr Friday

Je suis enseignant, conférencier, podcasteur et animateur. L'humain me fascine. Mes expertises sont la gestion de classe compatissante et le savoir-être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :