J’apprivoise un singe.

J’apprivoise un singe

J’ai un singe. Depuis un an, je l’apprivoise. Je l’ai trouvé en moi. Lorsque je l’ai découvert, il était très instable. Il me fuyait d’arbres en arbres, d’idées en idées…il était angoissé et très fatigué. J’étais incapable de l’apprivoiser, jusqu’au jour où j’ai utilisé la bienveillance comme stratégie. Je me suis assis. Ensuite, j’ai simplement et calmement invité le singe à s’asseoir à mes côtés. Tranquillement, avec du temps et de la patience, à mesure que je me concentrais sur mon souffle, le singe s’est calmé. Il s’est assis et il a compris. Il a compris que je ne lui voulais aucun mal et que j’allais par cette pratique lui apprendre à se reposer, se calmer. Plus tard, j’ai enseigné à lui faire confiance en le valorisant. Ce singe fait partie intégrante de ma vie. J’apprivoise mon singe à tous les jours. Il y a des jours où mon singe est instable. Je l’accepte. Je garde la bienveillance comme stratégie. Encore et toujours avec patience, il finit par se calmer.

Vous avez sans doute compris, je médite. Mea Culpa, j’adore la bouffe alors, permettez-moi de comparer cette pratique à une barre MARS. Je médite partout « Au travail, au repos, dans les loisirs ». Oui, je ressens beaucoup de bienfaits à pratiquer la pleine conscience. Et oui, comme vous le devinez sans doute, je ne peux plus m’en passer. Je suis gourmand de méditation.

En très peu de temps, ma pratique a suscité la curiosité de mon entourage. À l’heure du diner, j’organise une « MIDITATION ». J’ouvre mon local l’instant de 10 minutes et j’invite mes collègues à se calmer les esprits. J’introduis alors une méditation guidée qui se trouve facilement sur Youtube.

Récemment, j’ai reçu un texto d’une amie de Québec que j’affectionne. Voici l’essentiel de la conversation :

– Amie : Salut toi! J’aimerais bien que tu me coaches en méditation…quand tu auras le temps. Merci!

Oh lalalala! Moi? Coach de méditation? Voilà que le syndrome de l’imposteur fait surface. Soyons clairs. Je n’ai aucunement la prétention d’être une sommité en la matière. Si je compare ma pratique à plusieurs, je suis humblement à mes débuts. J’ai décidé de lui parler de ce que je connais déjà. J’ai présenté mon singe. Voici ma réponse :

– Moi: Salut! La première fois que j’ai médité seul, ce fut un désastre. Après 30 secondes mon cerveau allait de tous les sens. Les moines bouddhistes l’appellent le singe. À la première pratique, mon singe n’a pas compris ce qu’il s’est passé. J’ai du l’apprivoiser progressivement (je sais je me répète) et ne pas perdre patience. Comme toutes choses (Je vous laisse l’imaginer), le plaisir croit avec l’usage.

Au début, assures-toi que ton dos soit droit et relaxe les épaules. En méditant concentres-toi sur ton souffle qui entre et qui sort de tes narines. Imagine ton souffle comme un mouvement des vagues qui déferlent sur la plage. Quand tu inspires, c’est un peu comme l’eau qui glisse et retourne vers le large et quand tu expires les vagues viennent déferler sur la plage.

En cours de pratique, si tu te rends compte que ton singe pense à autres choses, ce n’est pas grave. Ne le juge pas. Laisse aller ta pensée et invite le avec calme et bienveillance à se concentrer sur le mouvement de ta respiration.

– Amie : Cool je m’y mets aujourd’hui. Un 5 -10 minutes pour commencer est-ce une bonne idée?

– Moi : Si tu veux arriver à faire 10 minutes rapidement, la méditation guidée est la meilleure option. Autrement, commence par méditer une minute…puis 2…5…10…et continue de progresser. Prends ton temps. Il n’y a rien qui presse. Tu m’en donneras des nouvelles!

La vie que l’on mène va à vive allure. Nous sommes constamment poussés à être compétitifs, à être plus efficaces, plus performants, plus rapides. Le singe devient tellement fou, qu’en le laissant aller trop longtemps, c’est-à-dire, en prenant de moins en moins de temps pour soi, il finit par le nourrir d’antidépresseurs. Notre singe a franchement besoin d’une pause. N’attendez pas la fatigue professionnelle ou la dépression. Vous êtes débordé? Le changement c’est vous! Demandez de l’aide! Méditez! Faites comme moi…j’apprivoise un singe.

Le singe c’est moi.

Publié par Mr Friday

Je suis enseignant, conférencier, podcasteur et animateur. L'humain me fascine. Mes expertises sont la gestion de classe compatissante et le savoir-être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :